Desserte et accessibilité des agglomérations

Sur le Plateau, les agglomérations jouissent d'une très bonne desserte tant par les transports publics (TP) que par le trafic individuel motorisé (TIM). Il en va autrement dans les vallées alpines, où la durée de déplacement vers le centre d’agglomération le plus proche est plus longue et où les temps de trajet diffèrent beaucoup entre voiture et train.

TIM : durée de déplacement en minutes jusqu’à l’agglomération ou la ville isolée la plus proche (2011)
TIM : durée de déplacement en minutes jusqu’à l’agglomération ou la ville isolée la plus proche (2011); Sources: Modélisation des transports VM-UVEK (ARE), INFOPLAN-ARE, BFS-GEOSTAT, swisstopo
TP : durée de déplacement en minutes jusqu’à l’agglomération ou la ville isolée la plus proche (2011)
TP : durée de déplacement en minutes jusqu’à l’agglomération ou la ville isolée la plus proche (2011); Sources: Modélisation des transports VM-UVEK (ARE), INFOPLAN-ARE, BFS-GEOSTAT, swisstopo

Une bonne desserte par la route et par le rail contribue à élever l'attractivité d'un site. Par conséquent, la desserte est un élément déterminant tant pour l'économie régionale que pour l'aménagement du territoire.

Pour le trafic individuel motorisé, l'observation de la desserte des différentes agglomérations montre que rares sont les régions à partir desquelles il faut plus de trente minutes pour rejoindre le centre d'agglomération ou la ville isolée les plus proches. Les transports publics fournissent, eux, une image beaucoup plus contrastée. Si tous les centres régionaux du Plateau sont certes bien desservis par le rail, l'avantage de la voiture apparaît clairement dans les régions alpines et dans les zones périphériques peu peuplées du Jura puisqu'elle permet toujours d'accéder aux régions situées à l'écart des axes principaux.

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/developpement-et-amenagement-du-territoire/bases-et-donnees/faits-et-chiffres/desserte-et-accessibilite-des-agglomerations.html