Nouveau relevé sur le développement durable dans les cantons et les villes

Ittigen, 12.11.2013 - En recourant à plusieurs indicateurs, 20 cantons et 18 villes ont déterminé dans quelle mesure leur développement est durable. Cet état des lieux servira à les guider vers d’éventuelles améliorations.

Au moyen d’une série d’indicateurs, 20 cantons et 18 villes ont relevé des données reflétant le caractère durable de leur développement. Pour les cantons, il s’agit déjà du cinquième relevé depuis 2005, et du troisième pour les villes (voir l’encadré). L’Office fédéral du développement territorial (ARE) apporte son soutien pour ces relevés en vue de promouvoir le développement durable dans les cantons et les communes et de leur permettre de mesurer leurs progrès. Cantons et communes peuvent alors constater, le cas échéant, dans quels domaines ils ont suivi un développement durable. En outre, il leur est possible de comparer leurs résultats entre eux. La comparaison ne porte pas uniquement sur les valeurs spécifiques de chaque indicateur ,et leur évolution au fil des années, elle met aussi en regard les trois dimensions du développement durable – économie, environnement, société – ainsi que le résultat global.

Le canton et la ville de Zoug en tête

Comme pour les relevés précédents, les cantons et les villes étaient libres de faire calculer ou non leurs valeurs globales à des fins de comparaison. Cette fois-ci, 11 des 20 cantons participants et 12 des 18 villes ont choisi de communiquer leur valeur globale, qui permet une comparaison transversale – benchmarking – agrégée.

Il ressort de ces derniers résultats que le canton de Zoug arrive pour la deuxième fois consécutive au premier rang de l’évaluation globale, en particulier grâce aux valeurs enregistrées dans les dimensions environnementale et économique. Le canton de Bâle-Campagne, lui, doit sa deuxième place au bon résultat obtenu pour le volet social. Parmi les villes, c’est également Zoug qui affiche la meilleure valeur globale, due là aussi aux bons points acquis pour la dimension sociale.

Les résultats sont proposés sous forme de graphiques, de tableaux et de séries temporelles. L’analyse des séries temporelles permet par exemple d’établir des constats sur l’ensemble des cantons ou des villes, en considérant l’évolution moyenne de tel ou tel indicateur. On observe ainsi que la part des personnes actives hautement qualifiées a nettement augmenté en moyenne dans les cantons depuis 2005. La proportion de femmes occupant un poste de cadre reste quasi inchangée. Par contre, l’indicateur de la thématique «  Investissements », calculé d’après la part que représentent les travaux de transformation et d’entretien dans l’ensemble des coûts de construction, a baissé et demeure inférieur à son niveau de 2005 malgré l’augmentation qu’il avait connue entre-temps.   

Dans de nombreuses villes, la part de l’électricité issue d’agents renouvelables s’est nettement élevée au cours des dernières années. Les villes romandes, en particulier, atteignent désormais en la matière un taux de plus de 80 pour cent. Et si le revenu imposable moyen a aussi augmenté, les loyers ont suivi la même courbe.   

Mise en œuvre

Le relevé fournit des indications précises sur les forces et faiblesses des cantons et des villes dans les thématiques du développement durable. Il appartient ensuite à chaque canton ou ville de dégager les secteurs dans lesquels des améliorations sont possibles, et d’en déduire éventuellement les mesures nécessaires. 

Les résultats du Cercle Indicateurs ne sont pas uniquement utilisés pour des analyses au sein de l’administration cantonale ou municipale correspondante, ils servent également de base à la planification stratégique de la politique du gouvernement. Ainsi, de plus en plus de cantons et de villes élaborent leur rapport de développement durable en s’appuyant sur les indicateurs du Cercle Indicateurs.

Cercle Indicateurs

Depuis 2003, dans le cadre du groupe de travail «Cercle Indicateurs», l'Office fédéral du développement territorial (ARE) a développé, en collaboration avec l’Office fédéral de la statistique (OFS) et l’Office fédéral de l'environnement (OFEV) ainsi qu'avec un nombre croissant de villes et de cantons, une sélection d'indicateurs dits «indicateurs centraux du développement durable». Les cantons relèvent tous les deux ans les données relatives aux 34 domaines du développement durable, les villes tous les quatre ans. L’ensemble d’indicateurs initial de 2005 a entre-temps été perfectionné et la définition de différents indicateurs a été adaptée. Depuis 2008, l'OFS participe également au projet «Cercle Indicateurs» en tant que responsable du système d’indicateurs, du traitement des données et de la publication des indicateurs.

Les participants au relevé 2013 sont les suivants:

Cantons: AG*, BE, BL*, BS*, FR, GE, GR, JU, LU*, SG, SH*, SO, SZ*, TG, TI*, UR*, VD, VS*, ZG*, ZH*

Villes: Baden*, Biel-Bienne*, Bülach*, Berthoud*, Genève, Illnau-Effretikon*, Lancy, Lausanne, Lucerne*, Nyon*, Olten*, Onex, Schaffhouse*, Saint-Gall*, Winterthur*, Yverdon-les-Bains, Zurich, Zoug*

*participation au benchmarking agrégé


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral du développement territorial ARE
+41 58 462 40 60
info@are.admin.ch
https://twitter.com/AREschweiz



Auteur

Office fédéral du développement territorial
https://www.are.admin.ch/are/fr/home.html

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/media-et-publications/communiques-de-presse/medienmitteilungen-im-dienst.msg-id-50910.html