Qualité de vie en hausse dans de nombreux cantons

Ittigen, 17.11.2015 - La qualité de vie, aspect central du développement durable, s’est améliorée dans les 17 cantons participant au « Cercle Indicateurs ». Cette tendance se reflète dans plusieurs indicateurs relevés et concerne les trois dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable.

Pour la sixième fois déjà, 17 cantons ont cherché à savoir, au moyen d’un set d’indicateurs, dans quelle mesure leur développement est durable. Les données relevées à cette occasion permettent une analyse de l’évolution et fournissent des informations sur les forces et les faiblesses des cantons participants. L’Office fédéral du développement territorial (ARE) soutient cette démarche afin de promouvoir le développement durable dans les cantons et dans les communes et rendre les progrès mesurables.

Il ressort du relevé effectué cette année par le « Cercle Indicateurs » que la qualité de vie s’est améliorée dans les cantons participants. Cette dernière comprend la couverture des besoins de la génération actuelle et constitue un aspect du développement durable (voir encadré). La santé est l’un des facteurs importants de la qualité de vie. La baisse de la mortalité prématurée (indicateurs « années de vie potentielles perdues») dans 16 des 17 cantons étudiés constitue une évolution réjouissante dans ce domaine. Le bruit du trafic au lieu de domicile a lui aussi une influence sur la qualité de vie. La proportion des personnes s’estimant exposée à des nuisances sonores dues au trafic a baissé dans tous les cantons depuis le premier relevé effectué en 2005, même si cette baisse est peu marquée dans certains d’entre eux. La qualité de vie dépend également de la sécurité. À cet égard, les 17 cantons ont vu leur nombre d’accidents de la circulation routière diminuer depuis le relevé de 2005. Lles cantons de Schwyz, du Tessin et du Valais ont enregistré les baisses les plus fortes. Par contre, en deux ans, les infractions de violence grave ont augmenté dans 11 cantons.

La qualité de vie est inégalement répartie

Pour assurer un développement durable, il importe que chacun et chacune puisse profiter d’une bonne qualité de vie. Cela passe notamment par une répartition équitable du revenu. Depuis le premier relevé, la part des contribuables à faible revenu – une mesure de la répartition des revenus – a diminué dans les 17 cantons, au moins légèrement. Par contre, la proportion de la population bénéficiant de l’aide sociale témoigne d’une répartition inégale de la qualité de vie. Cette part a en effet augmenté depuis le dernier relevé dans presque tous les cantons participants. En moyenne, près de trois pour cent de leurs habitants reçoivent l’aide sociale.

Bilans différenciés pour le capital naturel et le capital humain

Afin de garantir la qualité de vie sur le long terme, il faut également préserver le capital naturel. Dans ce domaine, les indicateurs révèlent un bilan plutôt négatif : la qualité de l’eau (mesurée à la teneur en nitrates des eaux souterraines) ne s’est améliorée que dans 4 cantons sur 17. Dans 15 des 17 cantons, la qualité de l’air ne s’améliore pas ou peu. Enfin, la diversité végétale, ressource importante pour les écosystèmes, n’a augmenté dans aucun canton de manière significative.

Outre les ressources naturelles, le capital humain doit lui aussi être maintenu. Son état se reflète dans l’indicateur « niveau de qualifications ».De 2011 à 2013, il a augmenté dans 16 des 17 cantons, la hausse la plus marquée étant constatée dans les cantons de Saint-Gall, de Thurgovie et de Lucerne. La proportion de jeunes de 18 ans suivant une formation de degré secondaire II (formation professionnelle initiale, gymnase et école de culture générale) reflète en partie leur capacité à s’intégrer économiquement et socialement. Le bilan est ici mitigé, entre évolutions positives, négatives, ou irrégulières.

Mise en œuvre dans les cantons

Le relevé 2015 du « Cercle Indicateurs » permet aux cantons participants de mieux définir en quoi leur développement peut encore s’améliorer et sur quels points ils doivent agir. Les résultats ne sont pas utilisés uniquement pour des analyses dans les administrations cantonales, ils peuvent aussi servir de base à la planification stratégique des politiques gouvernementales. Ainsi, de plus en plus de cantons s’appuient sur ces indicateurs pour élaborer leurs rapports de durabilité.   

Plateforme interactive stat@las

Ces résultats et d’autres indicateurs relevant des trois dimensions économique, environnementale et sociale sont disponibles sous forme de graphiques et de tableaux sur la plateforme interactive stat@las (voir liens) de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Cette plateforme permet des comparaisons entre les cantons, fournit des profils forces-faiblesses pour chacun des 17 cantons et indique les écarts par rapport à la moyenne ainsi que l’évolution des différents cantons au fil du temps.  

Cercle Indicateurs
Les indicateurs du « Cercle Indicateurs » mesurent le développement durable dans les cantons et les villes. Le développement durable comprend la qualité de vie de la génération actuelle, la couverture des besoins des générations à venir (maintien du capital), la répartition équitable des ressources naturelles, économiques, sociales et humaines, ainsi que l’efficacité de la consommation des ressources. Les indicateurs du « Cercle Indicateurs » couvrent les trois dimensions environnementale, économique et sociale.
Depuis 2003, l’Office fédéral du développement territorial (ARE) a développé, en collaboration avec l’Office fédéral de la statistique (OFS), l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) ainsi que des villes et des cantons, le système d’indicateurs « indicateurs centraux du développement durable » dans le cadre du réseau « Cercle Indicateurs ». Publié pour la première fois en 2005, il a été ensuite optimisé. Depuis 2008, l’Office fédéral de la statistique est responsable du suivi et du développement de ce système d’indicateurs, du traitement des données et de la publication des indicateurs. Les cantons suivants ont participé au relevé 2015 : AG, BE, BL, FR, GE, LU, NE, SG, SO, SZ, TG, TI, UR, VD, VS, ZG, ZH. Les cantons effectuent un relevé tous les deux ans, les villes tous les quatre ans. Le relevé 2017 comprendra donc à nouveau les cantons et les villes.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral du développement territorial ARE
+41 58 462 40 60
info@are.admin.ch
https://twitter.com/AREschweiz



Auteur

Office fédéral du développement territorial
https://www.are.admin.ch/are/fr/home.html

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/media-et-publications/communiques-de-presse/medienmitteilungen-im-dienst.msg-id-59488.html