L’augmentation des surfaces d’habitat et d’infrastructure hors zone à bâtir se poursuit

Ittigen, 29.11.2019 - Les surfaces d’habitat et d’infrastructure hors zone à bâtir continuent d’augmenter. Les chiffres les plus récents indiquent que l’augmentation enregistrée ces dernières années était légèrement moins forte que par le passé. Cela s’explique notamment par la baisse des surfaces utilisées pour de nouvelles infrastructures de transport. Les bâtiments agricoles sollicitent en revanche de plus en plus de sol.

L’Office fédéral du développement territorial (ARE) présente un état des lieux de la construction hors zone à bâtir. Ces données actualisées portent notamment sur le pourcentage de la population ou des surfaces de bâtiments hors zones à bâtir.

Aujourd’hui, 37 pour cent des surfaces d’habitat et d’infrastructure se trouvent hors zone à bâtir. Outre les bâtiments et les terrains attenants, les surfaces d’habitat et d’infrastructure englobent par exemple aussi les routes, les lignes de chemin de fer et les aires ferroviaires. Les analyses de l’ARE sur l’utilisation du sol montrent que hors zone à bâtir, les nouveaux terrains construits restent nombreux, mais légèrement moins que dans les années 1980 et surtout moins que dans les années 1990. Ce recul s’explique par le fait que moins de surfaces ont été sollicitées pour les infrastructures de transport que par le passé.

Les bâtiments agricoles hors zone à bâtir consomment en revanche toujours plus de de sol. Par rapport aux années 1980 et 1990, la superficie des bâtiments agricoles a augmenté plus fortement (voir graphique). Ces dernières années, environ 40 pour cent de l’augmentation des surfaces d’habitat et d’infrastructure hors zone à bâtir revenaient aux bâtiments agricoles et aux terrains attenants. C’est ce qui ressort des résultats partiels de la statistique de la superficie 2013/18 de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Cette dernière se fonde sur l’évaluation d’environ deux tiers de la surface du territoire suisse.

Le nombre d’habitants hors zone à bâtir n’a cessé de diminuer ces dernières années, tant en chiffres absolus qu’en part de la population totale (5 % actuellement). Près de six pour cent des quatre millions et demi de logements en Suisse se trouvent hors de la zone à bâtir. Dans les communes rurales périphériques, largement moins de la moitié de ces logements sont des résidences principales. Cela montre à quel point les résidences secondaires sont répandues dans ce type d’espace.

Les surfaces d’habitat et d’infrastructure s’étendent au détriment des terres cultivables. Les données actualisées relatives au développement des constructions hors zone à bâtir soulignent la nécessité de prendre des mesures efficaces contre la construction hors zone à bâtir.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral du développement territorial ARE
+41 58 462 40 60
info@are.admin.ch
https://twitter.com/AREschweiz



Auteur

Office fédéral du développement territorial
https://www.are.admin.ch/are/fr/home.html

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/media-et-publications/communiques-de-presse/medienmitteilungen-im-dienst.msg-id-77289.html