Réseau Westfeld – Habitat et espace de vie intégratifs dans l’Ouest bâlois

Le terrain d’un ancien hôpital de Bâle accueille désormais « Westfeld » : ce cadre de vie coopératif mise sur la mixité sociale en proposant 530 appartements pour 1200 personnes se trouvant à différentes étapes de leur existence. En ces lieux, l’architecture sociale prime sur le bâti. Le nouveau centre qui se crée renforce l’identité, l’intégration et la cohésion dans le quartier.

5.2 Westfeld Stadt Basel
L’ancien hôpital a laissé la place au « Westfeld » : ici, la coopérative d’habitation mise sur la mixité sociale des logements et abrite 1200 personnes à différentes phases de leur vie.
Source: ©nightnurse images, Zurich | Enzmann Fischer Partner

L’aire de Westfeld s’étend sur 5,3 ha à l’ouest de l’agglomération bâloise, dans le quartier Iselin densément peuplé accueillant de nombreuses personnes âgées ou socialement défavorisées. Il manquait à ce jour un lieu de rencontre capable de favoriser l’émergence d’une identité au quartier . En mettant sur pied le « Réseau Westfeld », la coopérative d’habitation « wohnen&mehr » souhaite faire de l’ancienne aire de l’hôpital, que le can-ton de Bâle-Ville lui a cédé en droit de superficie, un centre vivant, offrant une qualité de vie et de séjour élevée.

Une place de quartier sans trafic, un jardin de quartier, un lieu de rencontre pour le quartier, une garderie et une offre de jeux pour les enfants sont prévus pour agrémenter l’espace libre et faciliter les rencontres. Doivent venir s’y ajouter des espaces de cotravail, des appartements pour les visiteurs, des magasins, un bistrot et un centre de fitness. Outre les formes d’habitat classiques, la coopérative prévoit d’innover avec, notamment, des appartements de type « cluster » pour personnes âgées, c’est-à-dire de petits appartements réunis par des espaces communautaires. La coopérative LeNa planifie elle un habitat communautaire « à taille réduite ». Une ceinture verte permettra enfin de valoriser l’aire dans son ensemble.

L’architecture sociale passe avant les plans de construction

Depuis le début du développement de l’aire, un réseau d’acteurs du monde politique, du quartier et de l’économie privée est en train de voir le jour. De fait, l’architecture sociale prend le pas sur l’aspect de la construction. La planification participative à ses débuts a permis aux organisations de quartier, associations, coopératives d’habitation et services administratifs d’évaluer ensemble comment Westfeld devra être utilisé, exploité et vécu à l’avenir. Une sorte de « Conférence Westfeld » organisée sous forme de tables rondes encourage la coopération contraignante entre les acteurs tout en impliquant les habitants du quartier dans les projets mis sur pied.

Un développement urbain socialement durable

Le projet doit montrer qu’une planification coopérative et un réseau solide peuvent permettre d’anticiper la planification des constructions à l’échelle d’un quartier et d’aménager un cadre d’habitation et de vie tenant compte des différents défis sociaux, pas seulement au niveau architectural. Le projet soutient par exemple la qualité de vie et la santé des générations les plus âgées et de la population la plus fragile socialement en les aidant à gérer le quotidien, à conserver leur autonomie et en évitant leur exclusion de la société. Le développement urbain devient ainsi socialement durable tout en ménageant les ressources.

Dernière modification 13.08.2020

Début de la page

Contact

Baugenossenschaft wohnen&mehr

Claudio Paulin

+41 61 261 07 04

 

Imprimer contact

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/raumentwicklung-und-raumplanung/programme-und-projekte/modellvorhaben-nachhaltige-raumentwicklung/modellvorhaben/demographischer-wandel-wohn-und-lebensraum-fuer-morgen/netzwerkwestfeldintegrativerwohnundlebensrauminbaselwest.html