Analyses complémentaires

Les données du microrecensement mobilité et transports ouvrent la voie à des analyses approfondies dans le domaine de l'aménagement du territoire et de la planification des transports.

En plus des rapports finaux des enquêtes, l'ARE procède à des analyses complémentaires du microrecensement mobilité et transports (MRMT), avec d'autres offices fédéraux ou avec des mandataires.

Différentiation spatiale

Les caractéristiques de notre mobilité varient selon notre domicile et les territoires que nous traversons. Le microrecensement mobilité et transports permet d’analyser la mobilité dans les agglomérations et dans les espaces ruraux. Des analyses selon la densité autour de son lieu de domicile ont aussi été effectuées.

En 2015, 73% de la population vivait dans une agglomération. Entre 2010 et 2015, la part modale cumulée des transports publics et de la mobilité douce est passée de 35 à 36% dans les agglomérations. Cependant, le transport individuel motorisé reste le principal moyen de transport utilisé dans les agglomérations.

Dans les communes périurbaines, la part modale de la mobilité douce baisse significativement si la densité est faible. Au quotidien, les habitants des espaces périurbains parcourent les plus grandes distances journalières de tous les types d’espace, et donc aussi des distances plus élevées que la population des espaces ruraux périphériques. L’importance des distances parcourues dans les espaces périurbains ne s’explique pas seulement par de longs déplacements pendulaires, mais aussi par des distances supérieures à la moyenne pour aller faire des achats, se rendre à ses loisirs et pour accompagner une personne.

A qualité de desserte TP égale, les régions germanophones enregistrent systématiquement des parts modales TP plus élevées qu’en Suisse romande ou qu’en Suisse italienne.

Pour certains rapports, des données supplémentaires sont disponibles ci-dessous dans l’onglet « Données ».
 

 

Documents

Densité et comportement de mobilité (PDF, 8 MB, 21.08.2018)Ce rapport analyse le comportement en matière de transports en fonction de divers indicateurs de densité autour du lieu de domicile sur la base des MRMT de 2015 et 2010.

Mobilität in den ländlichen Räumen: Schlussbericht (PDF, 6 MB, 01.03.2018)Ce rapport étudie la mobilité quotidienne de la population résidente suisse dans les différents types d’espaces ruraux sur la base notamment des MRMT de différentes années. (Abstract et résumé en Français)

Parts modales dans les agglomérations, résultats 2015 (PDF, 1 MB, 17.01.2018)La répartition modale selon le principe du lieu de domicile et le principe de territorialité.

Mobilität in den ländlichen Räumen (PDF, 7 MB, 01.09.2016)La mobilité de la population résidante suisse est évaluée dans les différents types d’espaces ruraux. Ce rapport utilise les données du microrecensement mobilité et transports jusqu’à 2010 (en allemand, résumé en français).

Fiche d’information «Transport dans les agglomérations 2010» (PDF, 801 kB, 06.11.2014)Cette fiche étudie les parts modales dans les agglomérations à partir des données du microrecensement mobilité et transports jusqu’à 2010.

Auswirkungen von verkehrsintensiven Einrichtungen auf das Verkehrsverhalten (en allemand) (PDF, 401 kB, 09.04.2009)Ce rapport analyse les installations à forte génération de trafic. Les données du microrecensement mobilité et transports 2005 sont utilisées (en allemand).

Faktenblatt Zweitwohnungen (PDF, 611 kB, 07.04.2009)Ce rapport étudie les résidences secondaires à partir des données du microrecensement mobilité et transports 2005. 8.5% des ménages suisses possédaient ou louaient une résidence secondaire (en allemand).

Mobilité de loisirs

Les loisirs sont le principal motif de déplacement de la population résidente suisse. Contrairement aux autres motifs de déplacement (travail, formation, achats, etc.), les distances et temps de parcours pour les loisirs en Suisse ont légèrement diminué ces dernières années. En revanche, les distances effectuées à l’étranger pour les loisirs suivent nettement une tendance inverse.   

Le transport individuel motorisé prime dans le trafic de loisirs dans presque toutes les activités. Les voyages sont devenus de plus en plus fréquents, mais surtout s’effectuent sur des distances de plus en plus longues. Cette croissance importante s’explique par l’importance grandissante de l’avion. 

 

 

 

Groupes de population

La mobilité varie en fonction des groupes de population considérés, que ce soit les seniors ou les pendulaires.

Le rapport principal du microrecensement mobilité et transport (MRMT) 2015 fournit des informations sur la mobilité des personnes selon la tranche d’âge, la situation professionnelle, les revenus ou encore l’indice de masse corporel. Les documents ci-dessous analysent les données des microrecensements 1994 à 2010 et se concentrent sur les personnes âgées, les pendulaires, les personnes à mobilité réduite et les familles monoparentales.

Bases méthodologiques

Le microrecensement mobilité et transports (MRMT) évolue en permanence pour garantir la meilleure qualité possible des données. Des études sont régulièrement effectuées pour évaluer de nouvelles questions ou de nouveaux modes de questionnaire.

En 1994, une enquête téléphonique assistée par ordinateur (CATI) a remplacé l’enquête écrite qui avait lieu jusqu’à cette date. Cette même année, le concept des étapes a été introduit. Depuis 2005, les lieux de départ et d’arrivée des étapes sont géocodés pendant l’interview, et, depuis 2010, les itinéraires sont eux aussi enregistrés.

En 2015, l’importance du moyen de transport ainsi que du motif de déplacement dans les agglomérations est non seulement analysée selon le principe du lieu de domicile, mais également selon le principe de territorialité. Dans le cas du principe du lieu de domicile, les distances parcourues par les habitantes et habitants d’une certaine agglomération sont considérées, que ces déplacements soient effectués à l’intérieur de l’agglomération ou non. Il s’agit avant tout d’analyser l’influence du lieu
d’habitation sur le comportement de mobilité de la population. En comparaison, les analyses selon le principe de territorialité ne tiennent compte que des distances parcourues sur le territoire d’une agglomération, que ces déplacements soient le fait de personnes vivant dans l’agglomération ou non. Dans ce cas, il s’agit d’étudier la mobilité dans une agglomération. Lors de cette édition 2015, le cadre d’échantillonnage pour les enquêtes auprès des personnes et des ménages (SRPH) de l’Office fédéral de la statistique a été utilisé. Par rapport à celui de l’enquête 2010, ce cadre fournit déjà certaines données sociodémographiques qui n’ont plus besoin d’être recueillies lors de l’interview téléphonique. Ce nouveau cadre d’échantillonnage permet également d’inclure dans l’échantillon des personnes sans numéro de téléphone connu.

Chaque nouvelle édition du MRMT inclut de nouvelles approches, afin de connaitre au mieux les comportements de mobilité de la population résidente. Les rapports des études effectuées dans ce sens sont publiés sur cette page. Récemment, ils ont traité de l’utilisation d’une App pour smartphone et de la réécriture des questions sur les opinions en matière de politique des transports.

 

Documents

Neugestaltung des Moduls zu den verkehrspolitischen Einstellungen des Mikrozensus Mobilität und Verkehr (PDF, 8 MB, 01.11.2017)Ce rapport propose le remplacement du module sur les opinions en matière de politique des transports du microrecensement mobilité et transports par une enquête sur les préférences déclarées (en allemand, résumé en français).

Bestimmung von Fahrleistungen nach dem Inländer- und dem Territorialprinzip (PDF, 948 kB, 09.12.2013)Article sur les principes du lieu de domicile et sur le principe de territorialité, publié dans « Route et trafic » N° 9, septembre 2013 (en allemand, résumé en français).

Thèmes de recherche

Les données du microrecensement mobilité et transports (MRMT) sont disponibles pour les chercheurs. De nombreuses analyses additionnelles peuvent être effectuées à partir de ces données.

En 2015, une enquête sur le comportement en matière de mobilité de la population suisse a été réalisée pour la neuvième fois. Le rapport final du MRMT 2015 publié en mai 2017 en résume les résultats. Davantage de données se trouvent dans le recueil de tableaux. Les données complètes du MRMT 2015 peuvent être commandées par les universités, les offices fédéraux, les cantons et les régions, ainsi que par les bureaux de conseil privés (voir « Contact »). Ces données servent de base pour des analyses approfondies supplémentaires. Une liste détaillée de thèmes de recherche est disponible dans le document ci-dessous. Le document « Microrecensement mobilité et transports 2015, analyses supplémentaires possibles » présente aussi les nouveautés de l’édition 2015 : nouveau cadre d’échantillonnage, nouvelles variables, analyses selon le principe de territorialité, recueil de tableaux avec des analyses par canton et par agglomération.

En complément au MRMT, l’ARE a mené un sondage sur les préférences déclarées («stated preference »). Les données récoltées permettent de mieux comprendre le choix de moyen de transport et d’itinéraire. Comme pour celles du MRMT, les données du sondage de préférences déclarées sont disponibles pour des analyses additionnelles.

Contact

Office fédéral du développement territorial ARE

Antonin Danalet
3003 Bern

+41 58 462 49 98
befragung@are.admin.ch

Office fédéral de la statistique OFS

Pour obtenir les données 

+41 58 463 64 68
verkehr@bfs.admin.ch

Imprimer contact

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/transports-et-infrastructures/bases-et-donnees/mrmt/analyses-complementaires.html