Effets territoriaux des infrastructures de transport

L’évaluation des effets de nouvelles infrastructures de transport constitue un élément central de l’aménagement du territoire. Cette analyse sert en particulier à la planification de nouveaux projets.

En Suisse, les effets territoriaux prévus n'ont, jusqu'à ce jour, que rarement été comparés aux incidences effectives survenues après la mise en service des infrastructures.

Les études «Effets territoriaux des infrastructures de transport» (EIT) ont été lancées par l'ARE pour combler une lacune dans ce domaine et sont mises en œuvre en collaboration avec les offices fédéraux (OFT, OFAC, OFROU, OFEV) et les cantons intéressés.

Le projet EIT comporte trois volets:

Méthode

Élaboration d’une méthode pour l’analyse des effets territoriaux réels des infrastructures de transport (étape achevée);

Études de cas

Réalisation d’études de cas pour tirer les leçons des développements pour les trafics et le territoire et vérifier la démarche méthodologique élaborée (étape achevée);

Monitoring

Développement et mise en œuvre d’un suivi, c’est-à-dire d’un système d’observation des effets territoriaux (étape en cours).

«Tirer les leçons du passé... pour planifier le futur» - l'un des objectifs principaux du projet EIT vise à transférer les résultats d'études déjà menées vers des projets futurs. Pour ce faire, on utilise les enseignements acquis, ainsi que le modèle analytique dit Tripod. Le suivi des effets des nouveaux tunnels de base du Gothard et du Monte Ceneri a pour but de relever les changements au niveau du trafic (voyageurs et marchandises), de son impact environnemental, de la structure territoriale (répartition des activités, évolution démographique, utilisation du sol...), ainsi que du comportement des acteurs le long de ce nouvel axe du Gothard.

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/transports-et-infrastructures/programmes-et-projets/effets-territoriaux-des-infrastructures-de-transport.html