A9: Charges des centres urbains

En raison de ses fonctions centrales et de sa structure sociodémographique spécifique, une ville-centre supporte en général des charges par habitant plus élevées que la plupart des communes de son agglomération. Elle fournit des prestations qui profitent directement ou indirectement aux communes périphériques, respectivement à la population de ces dernières (p. ex.: offre culturelle et de loisirs, transports publics, service de sécurité, prestations sociales) sans que celles-ci soient compensées, ou du moins pas entièrement. Ces charges spécifiques assumées par les villes-centres sont appelées charges des centres urbains.

L’étude thématique présente des informations spécifiques sur le phénomène des charges des centres urbains des grandes et des moyennes agglomérations de la Suisse, notamment sur les aspects suivants:

  • Charges de fonctionnement par habitant dans les villes-centres et dans les communes périphériques
  • Charge nette par habitant dans les villes-centres et les communes périphériques
  • Recettes fiscales par habitant et charges fiscales dans les villes-centres et dans les communes périphériques
02.10.2013

Charges des centres urbains élevées dans les moyennes et les grandes agglomérations

En Suisse, les centres urbains supportent en moyenne des charges financières beaucoup plus élevées que les autres communes de leur canton. Les centres recourent souvent à une fiscalité plus lourde pour compenser ces charges. Pour les communes périphériques aux centres urbains, la situation est moins claire. Tels sont les constats qui se dégagent d’une étude de base réalisée sur mandat de l’Office fédéral du développement territorial (ARE).

Informations complémentaires

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/villes-et-agglomerations/bases-et-donnees/monitoring-de-l-espace-urbain/a9--charges-des-centres-urbains.html