2012: Conférence sur le développement durable «Rio+20»

Point de départ

Quarante ans après la Conférence des Nations Unies sur l'environnement humain de Stockholm et 20 ans après celle sur l'environnement et le développement de Rio de Janeiro, la communauté internationale voulait renouveler son engagement politique en faveur du développement durable, évaluer les progrès réalisés et les lacunes restant à combler dans la mise en œuvre des décisions prises lors des conférences antérieures ainsi qu'identifier des solutions pour les nouveaux défis.

Les thèmes principaux abordés étaient l'économie verte dans le cadre du développement durable et de l'élimination de la pauvreté ainsi que la réforme du cadre institutionnel dédiée au développement durable et à l'environnement au sein de l'ONU.

Les résultats de la Conférence sont consignés dans le document final de 50 pages «L'avenir que nous voulons».

Résultats principaux

  • Une décision de principe a été prise afin de lancer un processus pour définir des objectifs de développement durable (art. 245 - 251 et suivants).
  • Le document de Rio exhorte les Etats à mettre en œuvre l'économie verte comme partie intégrante de leur politique du développement durable (art. 56 - 74).
  • Un forum politique de haut rang pour le développement durable verra le jour. Il remplacera l'actuel Commission du développement durable art.84 -86).
  • Le programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) sera renforcé (art. 87-90).
En plus, des progrès ont été réalisés sur des thèmes tels que santé, produits chimiques, gestion de déchets, catastrophes naturelles ou montagnes. La Suisse s'est fortement engagée dans ces domaines.

Groupe de haut niveau de l'ONU sur la viabilité mondiale

Le Groupe de haut niveau de l'ONU sur la viabilité mondiale (High Level Panel on Global Sustainabiliy, GSP) a mené des travaux parallèlement aux préparatifs du sommet de Rio+20. Ce groupe était chargé de mettre en évidence les relations entre les divers défis mondiaux (pauvreté et injustices, changements environnementaux irréversibles, pression accrue sur les ressources, croissance de la population mondiale, etc.) et d'identifier des moyens qui mènent à un développement plus durable. Début 2012, le groupe a publié un rapport intitulé « Pour l'avenir des hommes et de la planète: choisir la résilience ». Il contient 56 recommandations concrètes qui constituent la contribution du Secrétaire général de l'ONU à la Conférence Rio+20.

Pour l'avenir des hommes et de la planète: choisir la résilience (PDF, 250 kB, 16.04.2012)Rapport du Groupe de haut niveau du Secrétaire-général sur la viabilité mondiale

« Rio+20 ici aussi » - des idées aux projets soutenus

Suite à l'appel à idées lancé en été 2011, six projets ont été développé. Ils bénéficient d'un soutien dans le cadre du programme d'encouragement, pour leur originalité et leur reproductibilité potentielle. Ils visent à intensifier à une large échelle la mise en œuvre du développement durable, soit dans le domaine de l'économie durable (achats publics,consommation, p.ex.), soit pour leur processus de gouvernance (synergie entre éducation et gestion communale,multidisciplinarité, élargissement du cercle des acteurs concernés, ...).

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/developpement-durable/cooperation-internationale/agenda2030/onu-_-les-grandes-etapes-du-developpement-durable/2012--conference-sur-le-developpement-durable--rio-20-.html