Questions et réponses - Trafic d’agglomération – 4e génération – lancement de la consultation

Qu’apportent les projets d’agglomération ?

Les projets d’agglomération permettent d’avoir une meilleure maîtrise de la circulation. Ils sont cofinancés par la Confédération dès lors qu’ils remplissent certains critères. Il est important que le développement des transports et celui de l’urbanisation soient coordonnés au-delà les limites communales, que les projets contribuent à mieux connecter les transports, à augmenter la sécurité et à réduire leur effet sur l’environnement. Pour cela, cantons, villes et communes collaborent étroitement.

Comment les moyens se répartissent-ils entre la
Confédération, les cantons et les communes ?

Pour les projets soutenus par la Confédération, les trois niveaux de l’État fournissent une contribution. La Confédération examine et évalue les projets d’agglomération préparés par les cantons et les communes, et leurs différentes mesures. Elle cofinance les mesures qui contribuent sensiblement à résoudre les problèmes de circulation et qui présentent un excellent rapport coût-utilité. Les cantons et les communes réalisent ensuite les différents projets sur la base d’accords sur les prestations et de conventions de financement passés avec la Confédération.

Le coût des projets de la 4e génération mis en consultation par le Conseil fédéral s’élève au total à près de 3,5 milliards de francs. Le Conseil fédéral propose que la Confédération en assume environ 1,3 milliard de francs, le reste étant réparti entre les cantons, les villes et les communes. Les moyens fédéraux sont déjà garantis grâce au Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA).

Quels sont les principaux projets de la nouvelle
génération soutenus par la Confédération ?

L’un des projets les plus importants porte sur le passage du bus au tram dans le quartier d’Affoltern à Zurich (250 millions de francs). Par ailleurs, dans l’agglomération de Genève, la ligne de tram transfrontalière qui dessert le Grand-Saconnex doit être prolongée (85 millions de francs). Et à Bâle, un projet chiffré à 75 millions est prévu pour le tram vers Letten.

Toutes les parties du territoire national
ont-elles pu être prises en compte ?

Oui, à ceci près que cette fois-ci la Suisse romande et le Tessin ont soumis moins de projets que les régions de Suisse alémanique.

Un soutien est-il aussi accordé à des interfaces
multimodales ?

Oui. Outre des projets concernant les transports publics, les voitures, les cyclistes et les piétons, la 4e génération comprend aussi des projets liés à des interfaces multimodales. Celles-ci servent à connecter de manière optimale les différents moyens de transport entre eux. Les agglomérations ne disposant pas des moyens financiers suffisants, la Confédération les soutient dans le cadre des projets d’agglomération. Elle se concentre alors sur les projets qui présentent la meilleure efficacité et sont le plus prêts à être réalisés.

Lien vers plus d’informations : Interfaces multimodales

Contact

Office fédéral du développement territorial ARE

Isabel Scherrer

+41 58 462 58 23

Imprimer contact

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/verkehr-und-infrastruktur/programme-und-projekte/agglomerationsprogramme-verkehr-und-siedlung/4g/faq.html