Manifestations et documents

Le programme d’encouragement de la Confédération soutient des acteurs locaux, régionaux et cantonaux prêts à tester de nouvelles approches pour favoriser un développement territorial durable et renforce le transfert des connaissances ainsi que la mise en réseau : les personnes concernées aux différents niveaux de l’État échangent à nouveau entre elles depuis le printemps 2020. 

En plus de l’échange d’expériences régulier au sein des axes thématiques, des évènements seront organisés dans le cadre du
programme dans son ensemble.De plus, les connaissances tirées, les expériences réalisées et les exemples de bonnes pratiques qui en découlent devraient profiter à un large cercle d’autres acteurs. Les informations à ce sujet seront ainsi mises à disposition sur ce site et au moyen d’une E-Newsletter.Le programme sera évalué après la phase 2020-2024, en vue de transposer à d’autres régions les enseignements tirés et d’adapter et de poursuivre en conséquence les politiques de la Confédération ayant des incidences sur le territoire.



Midterm Conference: la période de programmation à mi-parcours 

La «Midterm Conference» de la période de programme 2020-2024 s’est déroulée le 29 juin 2022. Les organes responsables de projets ainsi que les accompagnateurs des huit offices fédéraux impliqués se sont rencontrés pour un échange d'expériences multithématique. 

Il existe, pour la période de programmation actuelle, cinq priorités thématiques (voir encadré) auxquelles les projets sont rattachés. Plusieurs échanges d'expériences ont déjà eu lieu au cours des deux dernières années dans ce contexte. Pour la première fois, les organes responsables de projets et les représentants de la Confédération se sont rencontrés physiquement dans le but d'échanger des informations sur les différents thèmes et d'apprendre des expériences faites par les uns et les autres.

Enseignements tirés de la dernière période de programmation

L'impact des projets-modèles de la dernière période de programmation est élevé sur le plan des projets, comme le montre l’analyse de l’efficacité de la période de programmation 2014-2018 publiée récemment. La collaboration horizontale et verticale s’est en effet trouvé renforcée par les projets-modèles. Par ailleurs, presque tous les projets ont pu trouver un ancrage à moyen ou long terme. 


Le projet-modèle «Potentiels de développement des lotissements des coopératives biennoises» qui s’est inscrit dans la période de programmation 2014-2018 est un bon exemple dans ce contexte: grâce à un financement de suivi par Europan, il a été possible de mettre en place un processus participatif dans un quartier comprenant huit coopératives. Les comités et les habitants de ces coopératives ont développé conjointement une vision 2050 pour leur quartier.


Mais l'analyse de l’efficacité montre également que les enseignements tirés des résultats ont peu été repris par des tiers en dehors du périmètre du projet. L'équipe chargée de l'évaluation recommande donc d'investir davantage dans le traitement et la communication des résultats des projets et d'impliquer davantage les multiplicateurs pertinents afin de garantir un transfert optimal des connaissances acquises. Le caractère expérimental et le goût du risque inhérent au programme devraient en outre être maintenus et renforcés.

Mieux utiliser la richesse de l'expérience collective

Il est évident que ce sont les équipes interdisciplinaires qui trouvent les meilleures solutions. C’est la raison pour laquelle les organes responsables de projets ont discuté avec les représentations de la Confédération des facteurs de réussite des projets-modèles. En voici les principales conclusions:

  • Il est extrêmement important de définir ensemble des objectifs clairs. Même si cela prend du temps, le processus en vaut la peine. Et le langage ne doit pas être négligé: il doit être compréhensible pour tous les participants.
  • Dans les processus participatifs, il est judicieux d'impliquer des personnes qui font œuvre de pionniers dans leur domaine et qui ont vraiment le temps de participer.
  • Dans le domaine de la communication, il est essentiel de connaître les groupes cibles auxquels s’adresse un projet et de se demander comment et avec quels messages les atteindre. 
  • Il est intéressant d’étudier les canaux de communication existants qui pourraient être utilisés avant d'investir du temps pour mettre en place ses propres canaux.
  • Il faut annoncer clairement qui est en charge de la communication externe. 
  • Les organisations existantes peuvent jouer le rôle de multiplicateurs de nouvelles solutions, d’approches et d’outils originaux.
  • Le recours à des mentors ou la création d'un conseil (par exemple pour les questions liées à la numérisation) sont de bons exemples de transfert de connaissances au sein du périmètre du projet-modèle concerné.
  • Afin de garantir la pérennité d'un projet, il faut trouver des personnes qui souhaitent également assumer des responsabilités à plus long terme.

Vous trouverez d'autres conclusions de la discussion dans le procès-verbal photographique de la séance.  

Lors de la «Midterm Conference», les participants des 31 projets-modèles ont rassemblé des connaissances importantes et trouvé de nouvelles impulsions pour la mise en œuvre des projets qui seront lancés des deux prochaines années.




Axe thématique "Le paysage, un atout"

Informations sur les projets-modèles de cet axe thématique

 

En savoir plus sur cet axe thématique

 




Informations complémentaires

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/raumentwicklung-und-raumplanung/programme-und-projekte/modellvorhaben-nachhaltige-raumentwicklung/modellvorhaben/veranstaltungen-und-dokumente.html