Nature et paysage

La Suisse se caractérise par une grande diversité paysagère. Or la forte croissance de la population et de l’urbanisation fait peser une forte pression d’utilisation sur de nombreux espaces. Les paysages connaissent donc continuellement des changements. La disparition des terres cultivables et le morcellement des paysages augmentent. Outre la protection de certains paysages et le maintien des terres agricoles et des surfaces d’assolement, l’aménagement du territoire met également l’accent sur un aménagement des paysages répondant à des critères de qualité.

Disparition des surfaces agricoles

Depuis des décennies, la Suisse voit sans discontinuer disparaître de précieuses surfaces agricoles. Elle compte à chaque seconde environ un mètre carré de surface agricole en moins. Sur le Plateau, la cause principale en est la croissance massive de l’urbanisation.

Surfaces d’assolement

En Suisse, les meilleures terres agricoles cultivables sont protégées par des dispositions spécifiques. Chaque canton est tenu d'assurer un contingent fixé par le Conseil fédéral en 1992. L'extension massive du territoire urbanisé exerce une pression toujours plus forte sur ces surfaces d'assolement.

Mutation du paysage

En Suisse, des zones d’habitat ou d’es infrastructures telles que des routes ou des zones urbanisées morcellent toujours plus le paysage qui, par conséquent, se transforme très vite. La pression s’accentue sur de précieux biotopes et sur les espaces de détente à proximité du milieu bâti.
https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/developpement-et-amenagement-du-territoire/bases-et-donnees/observation-du-territoire/natur-landschaft.html