Programme d’encouragement 2020-2021: Des modes de vie durables – bon pour le climat et la biodiversité

Dans le cadre du Programme d’encouragement pour le développement durable, l’Office fédéral du développement territorial soutient 10 projets innovants et reproductibles en faveur de modes de vie respectueux du climat et/ou qui préservent la biodiversité (ODD 13 et 15) ou qui ont un effet de levier important sur la sensibilisation et la mise en œuvre de l’Agenda 2030 en Suisse. 

Liste des projets

Campagne ClimatBalcon - Apportez la nature à la ville ! Plus de biodiversité et un meilleur microclimat à Berne

Les étés caniculaires se suivent, et c’est dans les villes que les effets du changement climatique sont de plus en plus perceptibles. Dans le cadre de la campagne de sensibilisation « KlimaNaturBalkon », la ville de Berne motive la population à mettre des plantes indigènes sur les balcons. Cette végétalisation augmente la qualité de vie et le bien-être, promeut la biodiversité et contribue à rendre le microclimat plus agréable. Une brochure d’accompagnement informe sur l’Agenda 2030, sur les mesures de protection climatique en ville et sur l’accent mis par Berne sur la biodiversité en 2021, fournit des informations de fond et des conseils pratiques, invite à observer et à documenter. Un fanion placé sur les balcons donne de la visibilité à l’action dans l’espace public et peut avoir un effet multiplicateur. Pour compléter cette action, une promenade est conçue sur le thème de la chaleur pour permettre de sentir concrètement les différences de température et le groupe de climatologie de l’Université de Berne fournit des données empiriques montrant l’effet de la végétalisation sur le microclimat avec des mesures de température et des images thermiques. L’action participative « KlimaNaturBalkon » entend sensibiliser la population aux liens existants entre biodiversité, végétation et îlots de chaleur urbaine afin d’augmenter l’engagement des habitants à contribuer personnellement et facilement à la réalisation locale d’objectifs de développement durable.


Dorothee Lanz, dorothee.lanz@bern.ch

Pistes pour une vie préservant les ressources : un guide pour plus de sobriété dans les communes

Le projet a pour objectif d’aborder au niveau communal le thème de la sobriété comme stratégie clé rentable pour un mode de vie respectueux du climat. Une brochure et un guide d’action sont élaborés. Le guide vise à montrer aux communes et aux villes comment concrétiser des modes de vie durables et comment les faire adopter par la population. Il est testé dans trois communes pilotes, qui bénéficient chacune d’un accompagnement dans la mise en œuvre d’un projet. Une brochure présentant des pistes dont on peut s’inspirer est rédigée pour une large communication. L’Association Cité de l’énergie qui encourage une politique énergétique et climatique durable dans les villes et les communes réalise ce projet de deux ans avec des partenaires.


Thomas Fink, thomas.fink@energiestadt.ch 

energiestadt.ch

 

« Ogni impronta conta » (chaque empreinte compte) - citoyens pour la ville durable

Il est largement démontré que le changement global est plus efficace quand il est enraciné au niveau local, c’est-à-dire dans nos quartiers, au plus proche des citoyens. Pour cette raison, les villes doivent devenir les principales promotrices des modes de vie et du développement durable. La ville de Lugano est en train de réaliser plusieurs initiatives qui visent à atteindre les objectifs de développement durable environnemental, économique et social. Toutefois, beaucoup de citoyens manquent d’informations claires sur ce que signifie agir pour la durabilité au quotidien et sur comment il est possible de traduire les différents objectifs de l’Agenda 2030 en actions concrètes en vue d’adapter leur comportement. Par une approche participative et interactive, la campagne de sensibilisation « Ogni impronta conta » entend présenter l’Agenda 2030 à la population de Lugano en déclinant les activités et les gestes qu’il est possible d’entreprendre dans la vie de tous les jours pour modifier son mode de vie afin d’avoir un impact positif sur les différents domaines du développement durable.


Sabrina Antorini Massa, sabrina.antorinimassa@lugano.ch 

Tatjana Ibraimovic, tatjana.ibraimovic@lugano.ch

Protection du climat dans l’assiette

Le projet « La protection du climat dans l’assiette » réduit l’empreinte écologique de l’alimentation quotidienne. Nous incitons les hôtes des cabanes de montagne et du Club Alpin Suisse (CAS) à réduire leurs émissions de CO2 liées à l’alimentation en préparant certains week-ends une sélection de plats végétariens, locaux et de saison. 
Le projet implique les hôtes en leur demandant leur aide pour transporter à pied les repas à la cabane. En les mobilisant et en échangeant avec eux le soir, nous parvenons à les sensibiliser aussi au quotidien à la thématique de l’alimentation et de l’impact sur le climat. Avec ce projet, nous visons un changement culturel en matière d’alimentation, soutenons la création de valeur locale et encourageons un comportement respectueux du climat. Au moins 25 week-ends d’action sont prévus d’ici la fin 2022.

 
Nicholas Bornstein, info@protectourwinters.ch

protectourwinters.ch

Gouvernail Communal

Ce projet vise à créer un outil en ligne, nommé « Gouvernail communal », permettant d’intégrer les objectifs de l’Agenda 2030 dans la gestion communale. L’outil fonctionne comme un fil rouge guidant la commune à travers toutes les étapes nécessaires pour mettre en place une gestion durable : un état des lieux des forces et faiblesses de la commune, la définition d’une vision à 10-15 ans, la rédaction d’un programme de législature avec les objectifs et actions prioritaires et le développement de fiches projets pour suivre la mise en œuvre des actions prioritaires et l’atteinte des objectifs fixés. L’outil doit également permettre de générer automatiquement des documents utiles pour la commune (plan de législature, préavis, fiches de suivi des projets, etc.). 

 

Laurence Vuagniaux, lvuagniaux@sanu.ch 

Adaptation au changement climatique et valorisation des milieux naturels dans les communes argoviennes

Face au changement climatique qui s’accentue, les divers espaces naturels et de loisirs apportant de la fraîcheur qui sont facilement accessibles à pied revêtent toujours plus d’importance pour la qualité de vie. Ils contribuent à l’attrait des territoires, notamment des communes d’agglomération et des villes. Dans le même temps, des aires appropriées permettent d’améliorer la qualité des milieux naturels et la mise en réseau (infrastructure écologique) favorisant la biodiversité en zone urbaine. Avec les communes pilotes, nous estimons le potentiel de mise en œuvre de mesures sur des terrains communaux qui à la fois encouragent la biodiversité, améliorent le climat local et augmentent la qualité des loisirs. Le canton prendra en considération les enseignements tirés pour donner une nouvelle orientation au soutien et au conseil aux communes.


Nana von Felten, nana.vonfelten@ag.ch

Application mobile Éducation au développement durable pour la science citoyenne

L’application mobile EDD conçue comme un projet de science citoyenne entend jeter un pont entre engagement personnel temporaire et changement culturel et politique de notre société. Elle doit permettre aux participants de partager les expériences qu’ils ont réalisées en prenant un engagement à changer de comportement qu’ils ont choisi en lien avec le développement durable. Il est prévu qu’ils acquièrent de cette manière des connaissances qui déboucheront sur des propositions pour promouvoir des conditions propices à un mode de vie durable par des mesures dans leur école, à leur lieu de travail ou par des mesures politiques. L’application comble ainsi des lacunes de connaissances, en particulier sur les décisions d’adopter un comportement durable, leurs impacts sur le ressenti subjectif et les motivations pour les projets de vie en lien avec le développement durable.


Corinne Ruesch Schweizer, corinne.ruesch@fhnw.ch 

Nature… cherche et trouve dans ta Ville

La Ville de Lausanne invite sa population à recenser une vingtaine d’espèces animales et végétales indicatrices d’un environnement sain et préservé. Les observations ainsi récoltées permettront de faire une synthèse de l’état de la biodiversité en ville de Lausanne et d’apprécier les progrès obtenus grâce à des politiques publiques volontaristes. La population bénéficiera d’un accompagnement guidé pour leur permettre de démarrer sereinement leurs observations de la nature urbaine. Des animations dans les quartiers sensibiliseront les habitants aux gestes favorables à la biodiversité et au climat et les inciteront à verdir et biodiversifier leur quartier.


Pascale Aubert, pascale.aubert@lausanne.ch

eCO2profil

eCO2profil, le bilan climatique pour les écoles, est le programme qui permet aux jeunes de 14 à 19 ans de passer rapidement à l'action pour améliorer leur impact personnel et celui de leur école sur le climat. Grâce au calcul avec les élèves de leur propre empreinte carbone, de celles de leur classe et de leur établissement, les participants prennent conscience de leur participation au réchauffement climatique et identifient ensemble les sources principales de gaz à effet de serre de leurs écoles. Les élèves réalisent ensuite des projets concrets pour la protection du climat, en changeant par exemple leurs habitudes ou en réduisant la consommation d'énergie des bâtiments. eCO2profil répond par ailleurs à plusieurs points du Plan d’études romand (PER) et à divers objectifs des programmes du secondaire 2.


Chloé Paratte, chloe.paratte@ecolive.ch

eco2profil.ch

Nous créons un réseau de coopératives alimentaires

Une coopérative alimentaire est un regroupement de 30 à 40 ménages d’un quartier qui commandent directement des denrées alimentaires à des producteurs. L’approvisionnement direct en gros supprime les marges du commerce de détail et les prix élevés pour les petites quantités, ce qui permet d’avoir accès à des produits alimentaires locaux et biologiques même avec un petit budget.

La coopérative alimentaire fonctionne sans entrepôt, sans espace de chargement et sans personnel. Les marchandises sont commandées en vrac tous les un à deux mois et les coopérateurs viennent les chercher au détail p. ex. dans un local de quartier comme un magasin sans emballages. Ce sont surtout des marchandises sèches, de l’huile, des pommes de terre et d’autres produits qui peuvent être stockés.

Un kit de démarrage et une plateforme web visent à permettre à toutes les personnes intéressées de fonder et de gérer simplement, sans risque financier, une coopérative alimentaire dans leur quartier.
500 coopératives alimentaires devraient voir le jour d’ici 2030. Avec leur pouvoir d’achat collectif, elles représentent un nouveau débouché pour l’agriculture biologique suisse.

Florian Jakober, florian.jakober@gmail.com

Contact

Office fédéral du développement territorial ARE

Tina Leiser

Imprimer contact

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/developpement-durable/programmes-et-projets/programmeencouragement/2020-2021.html