Transport lié à l’activité économique dans l’espace urbain

Les réseaux routier et ferroviaire des villes et agglomérations suisses sont souvent très sollicités. Les secteurs des marchandises, des services et de la logistique y contribuent considérablement. Les insuffisances de capacités entravent toutefois aussi leur activité économique. L’ARE travaille actuellement avec d’autres offices du DETEC à développer des connaissances de fond sur le transport lié à l’activité économique, afin notamment de trouver comment les canaliser.

L’actuelle (ré)urbanisation est étroitement liée à l’évolution sociale et technologique. La numérisation fait émerger des offres de services nouvelles et diversifiées, et le commerce se transpose de plus en plus vers Internet. Cette évolution se répercute sur les transports: les volumes augmentent, de sorte que les embouteillages sont devenus quotidiens dans l’espace urbain, où l’aménagement de l’infrastructure de transport ne peut guère les désamorcer.

Défis pour le transport urbain lié à l’activité économique

Ces défis exigent de nouvelles approches de la logistique des marchandises et des services dans les villes et agglomérations. Le passage du commerce local à une vente par correspondance de plus en plus numérique ainsi que la « séparation » temporelle et spatiale des processus de commande et de livraison aboutissent, entre autres, à un relèvement des exigences en matière de logistique du service, des retours et des délais de livraison. Le volume commercial des services de messagerie, de courrier express et de la poste augmente, renforçant leurs exigences en matière d’emplacements et de superficie dans les centres urbains. Par conséquent, le réseau de transport de marchandises se diversifie. Bien que le développement à l’intérieur du milieu bâti favorise les courtes distances, il augmente également les volumes du trafic, par exemple celui des services.
Les points de départ et de destination des divers transports sont souvent situés dans les centres eux-mêmes, dans des quartiers résidentiels ou des zones industrielles proches, ce qui aggrave des difficultés telles que:

  • la perte d’attrait des espaces publics,
  • l’augmentation du trafic et des embouteillages,
  • le manque d’espace pour le chargement et le déchargement dans les centres,
  • les lacunes en voies de raccordement ferré dans les zones industrielles,
  • les conflits sur le trottoir, la mise en danger des piétons et des cyclistes,
  • le rejet des entreprises artisanales et des sites logistiques route-rail hors du centre,
  • des émissions sonores et polluantes élevées,
  • une consommation d’énergie et donc des émissions de CO2 élevées et
  • une forte croissance du nombre de véhicules légers de fret routier (jusqu’à 3,5 t).

Accent renforcé sur la logistique urbaine dans les projets d’agglomération Transports et urbanisation

Dans la 4e génération des «projets d’agglomération Transports et urbanisation», la Confédération contribue aux coûts des infrastructures de logistique urbaine si celles-ci répondent à des critères définis et s’inscrivent dans une conception globale des transports pour toute l’agglomération.

Étude de base sur le transport lié à l’activité économique

L’ARE, en coopération avec d’autres offices du DETEC, a donc récemment commandé une étude sur le transport lié à l’activité économique. L’étude vise à regrouper et à systématiser les connaissances de fond. D’ici au printemps 2021, l’étude devrait également préciser comment piloter les différents secteurs de transports commerciaux de manière différenciée selon le type d’espace. Elle identifiera également le besoin de recherches supplémentaires qui permettraient à la Confédération de mieux comprendre les interactions entre transport et activité économique et, si nécessaire, de soutenir les acteurs concernés.

Contact

Office fédéral du développement territorial ARE

Franziska Borer Blindenbacher
3003 Berne

+41 58 46 25576

Imprimer contact

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/mobilite/strategie-et-planification/transport-activite-economique.html