Modèle national d’utilisation des surfaces

L’Office fédéral du développement territorial est en train de concevoir un Modèle national d’utilisation des surfaces (MNUS). Les bases, par exemple sous la forme de modèles statistiques de comportement, ont été préparées dans divers projets. En même temps, un logiciel ad hoc (FaLC, Facility Location Choice Simulation) a été développé et mis au point en vue des premières applications. Les rapports  sur les projets informent de l’état du MNUS.

Pour l’ARE, la conception d’un MNUS est liée à plusieurs objectifs :  

  • Les données d’entrée du MNUS se fondent essentiellement sur une population « synthétique », c’est-à-dire une image de la population élaborée artificiellement. Pour constituer un tel ensemble de données, muni de divers attributs démographiques et socio-économiques, il faut utiliser des procédés statistiques issus de plusieurs sources de données. De la population synthétique sont tirées les données d’entrée pour le Modèle national de trafic voyageurs (MNTP). Le premier objectif du MNUS est donc de fournir des données d’entrée pour le MNTP.
  • Les données sur l’évolution future de la demande de surfaces est importante autant pour le MNTP que pour les questions générales liées à l’évolution de l’utilisation des surfaces. Le second objectif du MNUS est l’application du modèle aux pronostics sur l’évolution de l’utilisation des surfaces. Ces pronostics sont surtout utiles pour l’estimation de l’évolution, par petites unités de surface, de la population et des emplois.
  • A moyen terme, le modèle d’utilisation des surfaces et le modèle de trafic devraient s’influencer l’un l’autre en tant que modèles intégrés, et produire des résultats permettant des applications réciproques. Par exemple, la desserte actuelle et future, tirée du modèle de trafic, influence le choix d’emplacement des ménages et des entreprises, modélisé dans le MNUS ; la répartition future de la population et des emplois, simulée par le MNUS, a un effet sur la demande de transport analysée dans le modèle de trafic.  

Deux autres rapports sur les perspectives d’évolution spatiale de la population et des emplois, établis dans le contexte des Perspectives d’évolution du trafic 2040, sont également à disposition sur le site. Par leur contenu, ces travaux sont liés aux activités et aux objectifs du MNUS, mais ils n’ont pas été réalisés au moyen du MNUS FaLC.  

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/transports-et-infrastructures/bases-et-donnees/mnus.html