Modèle national de trafic voyageurs

Comment le trafic évolue-t-il en Suisse? Dans quelques années, qui se déplacera où et en empruntant quel mode de transport? Ces questions intéressent toutes les personnes qui s’occupent des transports et de l’aménagement du territoire, comme les responsables de la planification auprès de la Confédération, des cantons et des villes. Pour pouvoir prendre les bonnes décisions concernant l’extension des réseaux routiers, ferroviaires et cyclables et le développement de l’urbanisation, il faut disposer d’études de base utiles et d’instruments de travail modernes.  

L’un de ces instruments est le Modèle national du trafic voyageurs (MNTP). Son but est d’analyser et de prévoir les comportements de mobilité. Le MNTP est disponible pour le trafic journalier moyen des jours ouvrés (TJMO), le trafic journalier moyen (TJM), le trafic des heures de pointe en soirée (SHP) et en matinée (MHP) reposant sur l’état de base 2017. Le trafic de marchandises routier lourd (camions, trains routiers et semi-remorques) et celui des camionnettes de livraison sont pris en compte dans les différents états sous la forme de matrices. Toute personne susceptible d’utiliser des données relatives aux transports ou simplement intéressée peut obtenir des données ou des états du MNTP.

Propriétés du Modèle national de trafic voyageurs MNTP 2017
Propriétés du Modèle national de trafic voyageurs MNTP 2017
© ARE

Le nouveau MNTP est beaucoup plus précis que le précédent, en particulier dans trois domaines:

  1. Le modèle compte désormais quelque 8000 zones de trafic, contre environ 3000 précédemment. Les routes de quartier et tous les horaires des transports publics (TP) y ont été intégrés, ce qui permet d’avoir une image beaucoup plus détaillée des régions et de tirer des conclusions plus précises sur les choix politiques adéquats en matière de transports.
  2. Le MNTP couvre tous les modes de transport et les interactions entre eux. Les capacités des TP et un réseau cyclable ont aussi été intégrés dans le modèle.
  3. Les groupes d’usagers et les relations origine - destination ont été affinées: le modèle est capable de déterminer, à partir de plus de 100 groupes d’usagers, le volume de trafic qui est généré, par exemple par classe d’âge ou selon le type d’activité professionnelle. Logement-travail et achats-logement sont deux exemples des 26 relations origine - destination.

La première utilisation du MNTP par l’ARE se fera pour établir les Perspectives d’évolution du transport 2050 pour la Suisse. Commandées par le DETEC, ces perspectives servent de base de planification pour les programmes de développement des infrastructures routières et ferroviaires et de base de décision en politique des transports, en politique d’aménagement du territoire, en politique de l’environnement et en politique énergétique. Sur la base de scénarios hypothétiques, le MNTP permet de calculer les flux de trafic et les répartitions modales futures. Les résultats obtenus, ainsi que des modèles pour des analyses plus approfondies, sont mis à la disposition des aménagistes du territoire, des spécialistes en planification du transport, des instituts de recherche et des bureaux de conseil sous la forme de données en libre accès. Il est prévu de publier les Perspectives 2050 en automne 2021.

En savoir plus sur le MNTP

 

 

Contact

Office fédéral du développement territorial ARE

Andreas Justen

+41 58 463 41 58

Imprimer contact

https://www.are.admin.ch/content/are/fr/home/mobilite/bases-et-donnees/modelisation-des-transports/mntp.html